Le Blog d'Une Fille A La Page

Qui est Anna Wintour ?

Qui est Anna Wintour ?

Reconnue par le port constant de fourrure sur les photos dans Vogue, Anna Wintour est la rédactrice en chef qui s’avère parfois la cible des organisations de défense des animaux telles que PETA.

Biographie d’Anna Wintour

Née le 3 novembre 1949 à Londres, Anna Wintour est la rédactrice en chef de l’édition américaine du magazine Vogue depuis 1988, ainsi que la directrice artistique de Condé Nast depuis 2013. C’est la fille de Charles Vere Wintour, journaliste à l’Evening Standard et d’Eleanor Trego Braker. Anna Wintour a vécu depuis son plus jeune âge dans un milieu journalistique et intellectuel puisque sa belle-mère Audrey Slaughter a également été une rédactrice en chef dans de nombreux magazines anglais. Anna Wintour a quatre frères et sœurs. L’un d’eux, Gerald Jackson Wintour, est décédé en 1951, et les trois sont encore vivants dont James Charles, Nora Hilary Wintour, et Patrick Wintour.

Au début, elle se passionne de la mode. A 16 ans, elle a déjà choisi de rentrer dans le journalisme à Londres. Anna Wintour a intégré de nombreux magazines tels que New York et House & Garden aux Etats-Unis et avant de revenir en Angleterre pour rejoindre Vogue et puis son homologue américain à New York.

Anna Wintour est une icône de la mode, très réputée par la découverte de nouvelles tendances et le lancement de jeunes créateurs. Qui ne la connaît pas avec ses coupes de cheveux carrés, sa marque de fabrique, et ses lunettes de soleil, au-devant de la scène des grands défilés de mode.

« Le Diable s’habille en Prada », c’est ce que Lauren Weisberger l’a dénommé dans son roman écrit en son honneur.

anna-wintour-qui-est

Les carrières d’Anna Wintour

Ses carrières se résument de la mode au journalisme. Elle a eu son premier boulot à 15 ans dans une boutique branchée Biba avant qu’elle quitte le collège « North London Collegiate School » un an après. Elle a voulu suivre une formation chez Harrods. Ce n’était qu’en 1970 qu’elle s’est incrustée dans le monde du journalisme de mode, au sein du magazine britannique Harper’s Bazaar. Mais suite à un désaccord avec le nouveau rédacteur en chef, Anna Wintour a laissé le magazine en 1975, et s’est envolé à New York avec son compagnon, le journaliste indépendant Jon Bradshaw.

Ce dernier l’a poussé à décrocher son premier poste de rédactrice en chef de mode, au sein du magazine Viva, fondé par Kathy Keeton, la femme du propriétaire du magazine Penthouse (Bob Guccione). Mais Viva est vendu vers la fin de l’année 1978, Wintour a rangé ses plumes puisqu’en plus, son copain s’est cassé. Elle a repris la rédaction en 1980 en remplaçant Elsa Klensch en tant que rédactrice en chef de mode chez Savvy, un nouveau magazine féminin dédié particulièrement au plaisir des femmes actives, travailleuses et indépendantes.

Elle a intégré le groupe Condé Nast, qui possède Vogue, depuis 1983 au poste de directrice de la création. Et en 1998, elle est devenue à la tête du Vogue américain où elle a connu des hauts et des bas. Anna y a entrepris plusieurs changements, qu’elle ait fini par être « la femme la plus puissante de la mode ». Son époque de direction du magazine a été une légende, si l’on ne parle qu’une hausse remarquable des ventes.